10 mai 2007

Bayrou, la fin sans les moyens

C'est une sacre claque que Bayrou va se prendre, un retour du collier, en gros un rateau. Il va se sentir bien seul jeudi lors du conseil national de l'UDF, officiellement rebaptisée Mouvement démocrate à cette occasion. 22 des 29 députés UDF sortants ont désavoué leur patron en s'inscrivant publiquement dans la "majorité présidentielle" et puis surtout en ne programmant pas de venir.

EchoOOOooo.ooo.oo.o

J ai lu dans une tribune du Figaro que les 22 lancent un appel "sans hésitation (...) poru s inscrire dans la majorité présidentielle", et mais même coup conserver leur "autonomie au Parlement" et ne pas intégrer l'UMP. Parmi les signataires: Maurice Leroy (Loir-et-Cher), Hervé Morin (Eure), ou encore François Sauvadet (Côte-d'Or), des gens raisonnes et pas con.

Déjà lâché par une grande partie des siens lors de la création de l'UMP en 2002, François Bayrou semble donc devoir revivre la même situation et ne cache pas une certaine habitude. En gros , il se retrouve avec une poignée de fidèles d'une tres pauvre qualitee

Pour espérer continuer à exister au Parlement, le système majoritaire impose à François Bayrou de nouer des alliances et vu la tete de mule.. on est pas arrive!

Posté par Matthias à 09:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires sur Bayrou, la fin sans les moyens

    Le Marais et sa faune

    Le marais dans son sens figuratif est un etat, une situation, une activite, etc., ou l'on risque de s'enliser (cit.Dictionnaire Larousse).On peut distinguer dans le paysage (politique)francais deux grandes zones marecageuses: les paluds du Sud-Ouest et le marais poitevin.
    Du temps de la Convention, le Marais etait le nom donne au parti modere qui siegeait au centre, espace toujours aussi crucial quand on s'essaie au grand ecart.
    En ces temps lointains, plus terroristes que democratiques, certains eurent le mauvais gout de surnommer les membres du Marais: les crapaux, sans doute en reference a leurs fameux cris d'amour: "Cohabite!"
    La grenouille du marais poitevin n'a pas fini de l'avoir sur le dos... C.Q.F.D.

    Posté par Grincheux, 11 mai 2007 à 15:20 | | Répondre
  • Stupide

    Je trouve que ces commentaires font preuve d'un manque impressionnant de réflexion personnelle. J'y vois bien plus la répétition béate de phrases entendues ici-là et répétées bêtement.
    Les tragiques fautes de grammaire et d'orthographe nous en disent déjà assez sur les qualités intellectuelles du rédacteur du post du 10 mai...
    Je n'espère même pas faire avancer les choses en rédigeant ce commentaire, au vu de la sensation de rigidité que j'éprouve en visitant ce site.
    C'est juste un commentaire de quelqu'un d'exaspéré par la bêtise ambiante qui nous a menés à la situation actuelle

    Posté par Critique, 13 mai 2007 à 19:37 | | Répondre
  • Critique

    Ah la bonne heure, cela faisait tres longtemps.
    Les fotes d'ortho graf et la gram mere.
    trois points qui les justifient:
    i. je ne me relis point, sinon j'aurais tendance a devenir encore plus incisif voir meme mechant.
    ii. Je met la responsabilite de ces derapages d'ecrivains a la generation Mitterrand qui nous a bien ruines... je suis loin de la generation Ferry (le premier) dans lequel l'ortho n'etait pas demago.
    iii. Enfin et surtout, ca permet a certains de faire des commentaires sur la forme, faute de pouvoir critiquer sur le fond.
    La qualitee intellectuelle est sans doute pauvre, la repetition est sans nulle doute beate, la sensation vous apparait rigide... malheureusement elle ne fait que refletee les francais loin de la France.

    Posté par matthias, 21 mai 2007 à 03:11 | | Répondre
  • Critique exaspere

    "La betise ambiante nous a menes a la situation actuelle."
    Laissons le critique exaspere exprimer sa reflexion personnelle sur ce sujet.

    Posté par Bulletinblanc, 04 juin 2007 à 10:56 | | Répondre
Nouveau commentaire