C'est une sacre claque que Bayrou va se prendre, un retour du collier, en gros un rateau. Il va se sentir bien seul jeudi lors du conseil national de l'UDF, officiellement rebaptisée Mouvement démocrate à cette occasion. 22 des 29 députés UDF sortants ont désavoué leur patron en s'inscrivant publiquement dans la "majorité présidentielle" et puis surtout en ne programmant pas de venir.

EchoOOOooo.ooo.oo.o

J ai lu dans une tribune du Figaro que les 22 lancent un appel "sans hésitation (...) poru s inscrire dans la majorité présidentielle", et mais même coup conserver leur "autonomie au Parlement" et ne pas intégrer l'UMP. Parmi les signataires: Maurice Leroy (Loir-et-Cher), Hervé Morin (Eure), ou encore François Sauvadet (Côte-d'Or), des gens raisonnes et pas con.

Déjà lâché par une grande partie des siens lors de la création de l'UMP en 2002, François Bayrou semble donc devoir revivre la même situation et ne cache pas une certaine habitude. En gros , il se retrouve avec une poignée de fidèles d'une tres pauvre qualitee

Pour espérer continuer à exister au Parlement, le système majoritaire impose à François Bayrou de nouer des alliances et vu la tete de mule.. on est pas arrive!